30 avr. 2016

LIMOGER

LIMOGER (verbe transitif)

LIMOGER
La ville de Limoges


















3 août 1914. L’Allemagne déclare la guerre à la France : la querelle austro-serbe se transforme soudain en un conflit mondial. Aussitôt, les Allemands se ment sur les places fortes belges. Le commandement français est pris au dépourvu. Une retraite éprouvante va s’ensuivre « des Vosges à la Somme ».


Les Allemands approchent de Paris, dont la défense est confiée à Galliéni. C’est alors qu’a lieu la fameuse réquisition des « taxis de la Marne ».

En même temps, Joseph Joffre ordonne aux autres armées de s’arrêter et de résister sur place.

Et c’est en pleine bataille de la Marne que le futur général, estimant que certains gradés étaient incapables d’assumer leur mission, décide de les disgracier, les envoyant en résidence loin du front.

Cent trente-quatre officiers généraux se retrouvèrent alors dans la ville de Limoges.
Dès lors, le mot « limoger » remplaça celui de « déplacer » ou « disgracier » et Marcel Pnoust est probablement l’un des premiers à avoir utilisé  le terme dans À la recherche du temps perdu.


Source : Le petit dictionnaire des mots qui ont une histoire






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire